Comment devenir un professionnel de la brocante?

Face au succès grandissant des foires à la brocante, des marchés aux puces et des vide-greniers, de nombreuses personnes se dirigent petit à petit vers le métier de brocanteur. Contrairement au brocanteur amateur, le brocanteur professionnel doit déclarer l'ensemble de ses revenus et respecter un certain nombre de règles qui sont décrites par un cadre légal strict. On vous dit tout sur ce métier de la brocante.

La nécessité de la passion pour la brocante

Devenir brocanteur n'est pas un métier que l'on choisit avec des motivations opportunistes. Bien au contraire. Il faut une motivation sans faille pour se lancer dans ce métier difficile et parfois ingrat.

Une formation en histoire de l'art peut être judicieuse

Le brocanteur est amené à vendre et acheter des meubles et des objets anciens. Pour cela il faut être capable de reconnaître les meubles de valeur. Une formation en histoire de l'art se justifie parfaitement.

Les formalités administratives

Vide grenier

Pour être un brocanteur professionnel il faut avoir un statut de professionnel. Faites-vous conseiller par un expert-comptable afin de choisir le statut juridique qui conviendra le mieux à votre activité. Il faudra également assurer son stand de sorte que vous soyez couvert en cas d'accident. En effet, les objets mais aussi les passants qui gravitent autour de votre stand doivent être assurés.

Investir dans du matériel

Il faudra bien évidemment investir dans des objets à vendre tels que des meubles, des objets de déco ou des bijoux anciens mais également dans du matériel d'exposition. Nous conseillons très fortement à tous les brocanteurs d'acheter du matériel de haute qualité. Votre stand sera monté et démonté parfois plusieurs fois par semaine. Il devra donc être très solide. De même, choisissez un véhicule de qualité car vous ferez beaucoup de kilomètres pour vous rendre d'une brocante à une autres. Ce métier demande de l'organisation.

fr be lu ca